Boubacar Sangaré
Burkina Faso

Réalisateur
Né en 1985

Bio

Boubacar Sangaré est cinéaste auteur-réalisateur et par ailleurs juriste spécialisé en droit du cinéma et de l’audiovisuel. Comme juriste, il est titulaire d'une Maîtrise en droit des affaires de l’université Thomas Sankara (ex Ouaga 2), un Master 2 en droit du cinéma et de l'audiovisuel à Lyon 3 et prépare dans la même université, depuis 2016, un doctorat en droit sur le principe de territorialité et la construction d'un unique marché francophone du cinéma et de l'audiovisuel dans l’espace UEMOA en Afrique. Côté cinéma, il est diplômé en réalisation de l’Institut Supérieur de l’Image et du Son (ISIS) de Ouagadougou et a suivi des stages à l’Institut des Arts de Diffusion (IAD) en Belgique et à La femis en France. De 2012 à 2015 il collabore avec l’association Semfilms comme JRI et membre de la commission de sélection et de programmation du festival Ciné Droit Libre. Boubacar a également été chargé de mission "coopération Afrique" au CNC France - à ce titre, il a collaboré à la création du fonds pour la jeune création francophone (JCF). Il a par ailleurs été chargé de programme et consultant "séries" chez TV5MONDE. Depuis avril 2021, il est membre du comité de sélection du Fespaco. Boubacar Sangaré est auteur de 4 courts métrages et co-réalisateur du long métrage documentaire « Une révolution africaine, les dix jours qui ont fait chuter Blaise Compaoré ». Il mène de front 3 projets : les documentaires « Or de vie » qui aborde le travail des enfants et leur évolution psycho-sociale dans les sites d’orpaillages au Burkina Faso (primé par l'Aide au Cinéma du Monde (CNC) et « Djeliya, mémoire du mandingue » sur le parcours initiatique d’un jeune griot, ainsi que le long métrage fiction « Le nom qu’on te donne ».

Filmographie