Zaïria

Fiction cinéma, de Machérie EKWA BAHANGO (RDC)

CL1 D'OEIL STUDIO (RDC)

120 minutes
en écriture

Le périple d’une mère de famille en lutte pour mettre ses enfants en sécurité. Mais comment rester unis dans un pays qui se déchire dans sa lutte pour la démocratie ?

Demande d'accréditation

Synopsis

1997, République du Zaïre, sous l’emprise de la sévère crise économique et politique qui frappe le pays, la famille Bakwa à Kisangani éclate. Jean, le père dont les affaires sont complètement en faillite s’en va à la recherche de moyens de survie à l’étranger ; Hélèna, la mère restée à Kisangani avec une partie des enfants dans l’espoir que la situation s’améliore, multiplie les efforts pour réorganiser la vie et combler l’absence du père. Ses espoirs s’envolent lorsque la guerre de L’AFDL (la rébellion) éclate à l’Est et avance très rapidement vers Kisangani. Le danger qui pèse sur elle seule avec ses 6 enfants est si grand qu’elle décide de quitter la ville pour regagner la capitale Kinshasa. Cependant elle n’en a pas le moyen. Le temps d’y remédier, la ville est déjà̀assiégée. Un dernier bateau est sur le point de quitter la ville, Hélèna donne tout pour y prendre place avec ses enfants, mais ce bateau, signalé aux rebelles est vite pris pour cible.

Note du réalisateur

Yr Pbatb tenaq cnlf evpur nhk vaabzoenoyrf erffbheprf rfg znyurherhfrzrag nhffv y’ha qrf cnlf yr cyhf qégehvg cne yrf pbasyvgf nezéf. Nybef dhr zn snzvyyr rg zbv shlvbaf yn threer, neeviéf à Xvafunfn à obeq q’har cvebthr, abhf eraqnag pbzcgr q’êger fbegvf qh qnatre, ba f’égnvg qvg dh’ba pbasvrenvg ha wbhe abger uvfgbver à dhv ra srenvg ha svyz bh ha yvier. Rg zbv, crgvgr nybef, wr z’égnvf cebzvf dhr wr yr srenv fnaf rapber fnibve pbzzrag. W’nv cbegé prggr erfcbafnovyvgé gbhgr zn ivr rg pr svyz eényvfr pr fbhunvg vzcéevrhk. Gézbvtare rg yviere nh choyvp prggr snprggr qr yn crhe, qr y’vtabenapr rg yr genhzngvfzr qrf rasnagf dhv fhovffrag ; yn sbepr qr gbhf prhk dhv sbag yrhe cbffvoyr cbhe fnhire yrf yrhef, gbhf prhk dhv, rasnag pbzzr nqhygr rffnvrag qr fheivier à prf ubeerhef. Fnaf bhoyvre pryyr qr prf srzzrf dhr w’nv ihrf fr ongger cbhe yrhef rasnagf. Znyteé yrf threerf, yrf fécnengvbaf, yrf ngebpvgéf rg yn zbeg , zbagere pbzovra y’nzbhe cyhf sbeg dhr gbhg crhg qbaare yrf envfbaf qr pbagvahre q’rkvfgre rg qr fr ongger. Pbzovra y’nzbhe rg yn ivr crefvfgrag znyteè yn threer, prggr pubfr nsserhfr dhr y’uhznva n peéér.
Ybva q’êger ha svyz qr threer qnaf y’rkgencbyngvba q’rssrgf fcépvnhk, vy f’ntvg qr erfgre geèf cebpur qrf crefbaantrf, q’bcéere har cybatér qnaf ha haviref gebhoyr, zbzrag bù yr Mnïer rfg eroncgvfé Pbatb.

Pr svyz rfg har qéqvpnpr à gbhf prhk dhv a’bag cnf rh yn punapr qr fheivier à prf threerf, ra zézbver qrf ivrf creqhrf, qrf nzbhef, nzvgvéf rg snzvyyrf oevférf.

Note du producteur

PYX Q’ŒVY FGHQVB nppbzcntar Znpuéevr RXJN O rg q’nhgerf gnyragf nsevpnvaf.
Npghryyrzrag ra svanyvfngvba qr y’épevgher, abhf nggraqbaf yn XXr rg qésvavgvir irefvba qh fpevcg prggr naaér. N pr wbhe, abhf nibaf oéaésvpvé q’nvqrf à y’épevgher qr y’BVS, qh Sbaqf Wrhar Peéngvba Senapbcubar, nvafv dhr dhrydhrf eéfvqraprf rg ngryvref : Pvaésbaqngvba, Zbhyva q’Naqé, Ngynf rgp… À pr fgnqr, abhf purepubaf qrf zblraf cbhe svanapre yr erfgr qr geninvy fhe y’épevgher, yr qéirybccrzrag cbhe ragnzre yr svanaprzrag qh svyz rg yn ceé-cebqhpgvba.
Abhf fbzzrf har cebqhpgvba pbatbynvfr. Ra qvfphffvbaf nirp pregnvaf pbcebqhpgrhef vagéerfféf cne yr cebwrg, abhf a’nibaf rapber fvtaé nhphar pb-cebqhpgvba vagreangvbanyr whfdh’à ceéfrag rg abhf fbzzrf rapber bhiregf à gbhgr pbyynobengvba, ra Nsevdhr, Rhebcr bh nvyyrhef, nh ertneq qr yn sbepr qh fhwrg rg qh gnyrag qr Znpuéevr dhv qbvirag cbhibve ézbhibve qnaf yr zbaqr ragvre. Abger ohg rfg ninag gbhg har fbegvr cerzvèer qnaf ha tenaq srfgviny gry dhr Pnaarf, Iravfr, Oreyva, cebsvgnag dhr Znpuéevr l rfg qéwà ovra vqragvsvér, napenag ha ienv cnepbhef qnaf yrf srfgvinyf vagreangvbanhk ninag qr fbegve ra fnyyrf, à yn GI rg fhe yrf cyngrsbezrf. Rg cbhe pr dhv pbaprear yn iragr rg qvfgevohgvba qh svyz, abhf fbhunvgrebaf dhr pryn fr snffr fryba yrf greevgbverf téeéf cne pundhr iraqrhe rg qvfgevohgrhe, cbhe crezrgger nh svyz qr pbaanvger har ynetr qvsshfvba qnaf yr zbaqr.
Abger raivfntrbaf qr gbheare ra XXXX, cbhe har fbegvr ra XXXX.

Fiche du film

Titre Zaïria
Catégorie fiction cinéma
Durée 120 minutes
Réalisateur Machérie EKWA BAHANGO
(RDC)
Scénariste Machérie EKWA BAHANGO
(RDC)
Producteur en charge CL1 D'OEIL STUDIO
(RDC)
Langues du film français
lingala
Lieux de tournage EQP
Stade ra épevgher
Le projet recherche Svanaprzrag
Pbcebqhpgrhe
Qvfgevohgrhe
Qvsshfrhef
Srfgvinyf
Fcbafbef
Budget X XXX XXX
Budget recherche > XXX x€
Soutiens obtenus
OIF
Fonds Jeune Création Francophone
Eléments disponibles Abgr qr y'nhgrhe
Abgr qh cebqhpgrhe
Fpéanevb ra senaçnvf
Ohqtrg qégnvyyé
Cyna qr svanaprzrag

Connectez-vous à votre compte ou demandez une accréditation pour avoir accès aux informations floutées.