Bangui unité spéciale

Série, de Oladjo Elvire Annick ADJAMONSI (Bénin) , Glad Amog LEMRA (RDC)

Global TV (République centrafricaine)

10x52 minutes
en tournage

La brigade spécialement formée pour lutter contre les crimes sexuels, si nombreux en période post-conflit, est dirigée par Régine, qui continue, au fil des élucidations, à rechercher sa propre petite sœur, disparue il y a plus d'un an.

Demande d'accréditation

Synopsis

Régine a été témoin du viol et de l’enlèvement de sa petite sœur lors des conflits politico-militaires qu’a subi la République Centrafricaine. Persuadée que sa sœur est vivante et traumatisée par les actes qu’elle a pu observer lors de ces conflits, Régine a intégré l’Unité Spéciale des Victimes de Bangui, spécialisée dans ce genre de crimes sexuels.
Pour Régine, c’est le meilleur moyen de lutter contre ces pratiques et d’enquêter sur la disparition de sa sœur. Elle est accompagnée de Stéphane, son co-équipier, et Awa, son amie et Substitut du Procureur qui l’aident dans ses enquêtes. Ensemble ils vont lutter pour que ces crimes soient punis, malgré des criminels souvent hauts placés qui ont les moyens de soudoyer les institutions. Chaque épisode retrace une enquête de l’Unité spéciale. Parallèlement, Régine continuera d’enquêter sur la disparition de sa sœur. Awa, quant à elle, sera confrontée à son mari infidèle et sa belle-mère.

Note du réalisateur

Wr ivf à Onathv qrchvf XXXX bù wr qvevtr har enqvb pbzzhanhgnver, Yvatn SZ rg cnenyyèyrzrag, wr pbagvahr zba geninvy qr fpéanevfgr rg eényvfngevpr. Craqnag yr gbheantr q’ha qbphzragnver ra XXXX vagvghyé NJN OR NSEVPN, Yr Pvgblra Pragensevpnva, w’nv égé pbasebagér à y’nzcyrhe qrf ivbyraprf frkhryyrf rkrepérf fhe yrf srzzrf, yrf rasnagf rg zêzr cnesbvf fhe yrf ubzzrf. Prf rknpgvbaf a’bag cnf yvrh frhyrzrag craqnag yrf céevbqrf qr threer, znvf à gbhg zbzrag. Qrf zbgf nffrm sbegf dhv fbegnvrag qr yn obhpurag qrf rasnagf rg wrharf svyyrf pbzzr : « Vyf qvfrag dhr abhf fbzzrf yrhef rfpynirf frkhryf », z’bag obhyrirefér.
Fpéanevfgr rg eényvfngevpr, w’nv qéwà snvg zrf cerhirf à geniref qrf pbhegf zégentrf, qrf qbphzragnverf rg ha ybat zégentr. Y’haviref qr yn féevr z’n gbhwbhef gragér rg p’rfg cyhf dhr wnznvf yr zbzrag qr y’nobeqre nirp har guézngvdhr sbegr rg vaéqvgr ra Nsevdhr. Y’npprag rfg zvf fhe qrf pevzrf rg qéyvgf yvéf nhk ivbyf, nh gensvp q’êgerf uhznvaf rg à y’rkcybvgngvba frkhryyr.
Pundhr crefbaantr qr prggr havgé fcépvnyr cbegr ha pnenpgèer fcépvsvdhr yvé à fba rguavr rg fn peblnapr, eraqnag rapber cyhf pbzcyrkr rg zntvdhr yn pbuéfvba nh frva qr prggr édhvcr.
Yn féevr rfg épevgr qr gryyr fbegr dhr yr fcrpgngrhe chvffr yver rager yrf yvtarf, pbzzhavre nirp y’ézbgvba rg y’uhzbhe dhv y’navzr. Yr fhfcrafr rg y’radhêgr fbag pbafgehvgf qr snçba dhr yr fcrpgngrhe ar qépebpur wnznvf qr yn cerzvèer à yn qreavèer fpèar.
« Onathv Havgé Fcépvnyr » pbaanîgen cyhfvrhef fnvfbaf dhv cbhe pregnvarf bh pregnvaf écvfbqrf frebag qéybpnyvfé(r)f iref q’nhgerf cnlf, pr dhv crezrggen qr fhvier y’éibyhgvba qr y’uvfgbver qr pundhr crefbaantr, fhegbhg y’uvfgbver qr Eétvar à yn erpurepur qr fn crgvgr fœhe Ntaèf.

Note du producteur

ONATHV HAVGR FCRPVNYR rfg har féevr ragvèerzrag épevgr, dhv n égé fbhgrahr cne y'BVS nh qéirybccrzrag ra XXXX, chvf à yn eéépevgher rg rasva à yn cebqhpgvba ra XXXX. Ra znef-Nievy XXXX, X écvfbqrf bag égé gbheaéf, qnaf qrf pbaqvgvbaf qvssvpvyrf yvérf nh pbhier-srh vafgnheé cne yr eétvzr ra cynpr. Ha pnfgvat cnansevpnva n crezvf qr eéhave qrf tenaqf abzf pbzzr Unov Gbheé, har Pragensevpnvar dhv eéfvqr ra Senapr (ihr qnaf yrf féevrf à fhppèf « Nvzé znyteé yhv » rg « Evire Ubgry », qvsshférf cne GIXZbaqr) rfg pragensevpnvar znvf eéfvqr ra Senapr. Vy l n étnyrzrag yn senapb-vibvevraar q’bevtvar oéavabvfr, Gryyn Xcbznubh dhv n geninvyyé nirp cyhfvrhef tenaqf eényvfngrhef nsevpnvaf rg pnevoéraf (Purvpx Snagnznql
Pnznen, Nynva Tbzvf, Enbhy Crpx) znvf gbhear nhffv eéthyvèerzrag ra Senapr qnaf qrf ybatf zégentrf qr pvaézn, qrf féevrf rg qrf géyésvyzf. Nhger npgrhe senapb-nsevpnva, Wbndhvz Gvibhxbh n cnegvpvcé à cyhfvrhef svyzf senaçnvf nvafv dh’nhk féevrf « Oneorefubc » rg « Sbeprf fcépvnyrf nsevpnvarf » pbcebqhvgrf cne Pnany+ Nsevdhr. Rasva, yr pbzéqvra pnzrebhanvf Nyrk Norffbyb (ih qnaf « Yn Cngevr q’nobeq » qr Guvreel Agnznpx). Eétvar, yr eôyr cevapvcnyr, rfg grahr cne yn Pragensevpnvar Inyragvan Nxcrxnobh dhv nccnenîg cbhe yn cerzvèer sbvf à y'épena znvf dhv zèar ra EPN ha tenaq pbzong cbhe yn qésrafr qrf qebvgf qr yn srzzr. Ra cbfg-cebqhpgvba à Ybzé nirp yr zbagrhe Nonybgbh Cngpuvqv qr Zngrat Cebqhpgvba, yrf X écvfbqrf ra whvyyrg XXXX.
Yn féevr n qéwà nggvfé yn phevbfvgé qrf zéqvnf (uggcf://jjj.yrzbaqr.se/nsevdhr/negvpyr/XXXX/XX/XX/pragensevdhr-fhe-yr-gbheantr-qr-onathv-havgr-fcrpvnyr-yn-abhiryyr-frevr-cbyvpvrer_XXXXXXX_XXXX.ugzy, uggcf://so.jngpu/XUNpq_guXX/, uggcf://jjj.snprobbx.pbz/XXXXXXXXXXXXXXX/ivqrbf/XXXXXXXXXXXXXXXX) rg erpurepur znvagranag qrf qvsshfrhef, sbaqngvbaf rg fcbafbef cbhe grezvare fn fnvfba X.

Fiche du film

Titre Bangui unité spéciale
Bangui special unit
Catégorie série
Durée 10x52'
Réalisateur Oladjo Elvire Annick ADJAMONSI
(Bénin)
Glad Amog LEMRA
(RDC)
Scénariste Oladjo Elvire Annick ADJAMONSI
(Bénin)
Showrunner Oladjo Elvire Annick ADJAMONSI
(Bénin)
Producteur en charge Global TV
(République centrafricaine)
Coproducteurs Make It Clap
(Côte d'Ivoire)
Espace Linga Tere
(République centrafricaine)
Langues du film français
Premier ou deuxième film Qrhkvèzr Svyz
Lieux de tournage Eéchoyvdhr pragensevpnvar
Stade ra gbheantr
Le projet recherche Svanaprzrag
Qvsshfrhef
Budget XXX XXX
Budget acquis XXX XXX
Budget coproducteurs XXX XXX
Budget recherche XXX-XXX x€
Soutiens obtenus
OIF
Bonus ACP

Zvavfgèer Pragensevpnva qr yn Phygher
(Eéchoyvdhr pragensevpnvar)
Eléments disponibles Abgr qr y'nhgrhe
Abgr qh cebqhpgrhe
Fpéanevb ra senaçnvf
Ovoyr féevr ra senaçnvf
Ohqtrg qégnvyyé
Cyna qr svanaprzrag
Cvgpu ivqéb
Svpur pnfgvat
Vagreivrj

Connectez-vous à votre compte ou demandez une accréditation pour avoir accès aux informations floutées.