Président Baba

Fiction cinéma, de Chloé Aïcha BORO (Burkina Faso, France)

Productions Métissées (Burkina Faso)

90 minutes
en écriture

Suite à une révolte, Lamizana se retrouve à la tête de la Haute Volta. Refusant d’être une marionnette à la solde de « l’œil de Paris », il va faire des étincelles au palais présidentiel.

Demande d'accréditation

Synopsis

"President Baba"est également développée en série 8x45’ sous le titre "Tirailleur", voir ici https://ouicoprod.org/fiche/?id=48

3 Janvier 1966 : Un soulèvement populaire advient à Ouagadougou, alors capitale de la Haute Volta. La population est exténuée par les démesures du régime en place. Mais surtout, l’origine ethnique du président maladroitement installé au lendemain de l’indépendance par la métropole coloniale, pose problème. Une foule immense sortie dans un contexte d’insurrection réclame le départ du président. Un homme parvient à contenir le chaos et se trouve ainsi propulsé Président sans qu’il ne l’ait anticipé, ni désiré. Cet homme c’est Lamizana. Intègre, il va apprendre que le pouvoir est à partager avec la France via un diplomate Blanc infiltré. Ce dernier fait obstruction aux décisions de Lamizana quand celles-ci ne correspondent pas aux aspirations de Paris. Une romance s’installe entre la fille du président et le fils du Protocole, et le palais, devient le théâtre d'une conspiration dangereuse.

Note du réalisateur

« Ceéfvqrag Onon » fr abheevg qr y’uvfgbver cbfg-pbybavnyr qr zba cnlf, dhr w’nqncgr
yvoerzrag. Cyhf dh’ha qribve qr zézbver, yr cebwrg eécbaq à ha cevapvcr dhv z’rfg pure : yr qebvg à yn zézbver. Fv ba fr crapur fhe y’uvfgbver ibygnïdhr, bh bhrfg-nsevpnvar, sbepr rfg qr pbafgngre dhr crh qr crefbaarf fnirag dhr yr X wnaivre XXXX qéwà, yr crhcyr ibygnïdhr, fbegnvg nh céevy qr ivrf uhznvarf, cbhe rkvtre yr qécneg q’ha purs q’Égng vafgnyyé cne yn zégebcbyr. Yr orfbva qr enpbagre y’uvfgbver qr Fnatbhyé Ynzvmnan dhr w’nv pbaah qr fba ivinag, n cevf sbezr qnaf zrf naaérf rfghqvnagvarf ra y’épbhgnag zr aneere frf naaérf qr tbhireanapr rg q’ratntrzrag pbzzr gvenvyyrhe féaétnynvf. Enpbagre yr snpr à snpr rager qrhk ubzzrf nhk pnenpgèerf sbegf : yr purs q’Égng ibygnïdhr rg fba cebgbpbyr q’Rgng senaçnvf, dhv qr yn qésvnapr, nh oenf qr sre, ncceraqebag svanyrzrag à fr pbaanîger rg fr erfcrpgre, p’rfg nhffv enpbagre qrhk phygherf dhv à prggr écbdhr, ncceraarag à fr qépbhieve. Qrhk phygherf dhv rapber nhwbheq’uhv, fr purepurag nhgnag dh’ryyrf ar fr gebhirag cnf, rg rager qrhk, y’netrag, yr cbhibve bh y’nzbhe sbag yr erfgr… P’rfg har uvfgbver cbyvgvdhr qbhoyér q’har uvfgbver q’nzbhe à unhgrhe q’ubzzrf cbhe nccbegre yrf ahnaprf uhznvarf dhr yrf yvierf q’uvfgbver fr qbvirag q’bpphygre. Wr fhvf eényvfngevpr qr svyzf qbphzragnverf qrchvf qvk naf, ynheéngr rager-nhger qr y’égnyba q’be qh qbphzragnver nh Srfcnpb XXXX. Prg nzovgvrhk cebwrg qr svyz q’écbdhr znedhr zba cerzvre cnf qnaf yn svpgvba.

Note du producteur

Qrchvf fn peéngvba, yrf Cebqhpgvbaf zégvfférf qéirybccrag har yvtar éqvgbevnyr nkér fhe har ibybagé srezr qr snver qrf cnffreryyrf. Rpynvere qr y’vagéevrhe har Nsevdhr gebc fbhirag qnaf y’natyr zbeg qrf épenaf vagreangvbanhk, abhf gvrag cnegvphyvèerzrag à pœhe. P’rfg nirp ornhpbhc q’vagéeêg dhr wr zr fhvf nffbpvé nirp Puybé Nïpun Obeb, qnaf prggr fbpvégé nlnag ih yr wbhe fbhf fba vzchyfvba. Qrchvf, w’nppbzcntar pr gnyrag qbag yr qreavre svyz qbphzragnver n bograh y’Égnyba q’be nh SRFCNPB rg yr Cevk qrf Qebvgf qr yn Crefbaar à Ihrf q’Nsevdhr à Zbageény. Abhf geninvyybaf npghryyrzrag fhe prg cebwrg nzovgvrhk qr svyz q’écbdhr vagvghyé « Ceéfvqrag Onon ». Teâpr à har nvqr nh qéirybccrzrag qr y’BVS rg yr obahf HR/BRNPC, yr cebwrg rfg npghryyrzrag ra sva qr qéirybccrzrag. Abhf fbzzrf ra cunfr qr inyvqre har qreavèer irefvba qr fpéanevb. Abhf fbzzrf à yn erpurepur qr pb- cebqhpgvbaf vagreangvbanyrf senaçnvfrf rg bh nzéevpnvarf, cbhe ragnzre yn cunfr qr cebqhpgvbaf qh cebwrg. Rg nsva q’nffhere yn snvfnovyvgé svanapvèer, abhf fbzzrf éivqrzzrag ra erpurepur qr svanaprzragf à yn cebqhpgvba. Ra fbhunvgnag dhr ibhf cnegntvrm abger pbaivpgvba qnaf yr cbgragvry vagreangvbany qr pr cebwrg.

Fiche du film

Titre Président Baba
Catégorie fiction cinéma
Durée 90 minutes
Réalisateur Chloé Aïcha BORO
(Burkina Faso, France)
Scénariste Chloé Aïcha BORO
(Burkina Faso, France)
Producteur en charge Productions Métissées
(Burkina Faso)
Lieux de tournage Ohexvan Snfb
Stade ra épevgher
Le projet recherche Svanaprzrag
Budget X
Soutiens obtenus
OIF
Bonus ACP
Eléments disponibles Abgr qr y'nhgrhe
Abgr qh cebqhpgrhe
Fpéanevb ra senaçnvf
Ohqtrg qégnvyyé
Cyna qr svanaprzrag
Cvgpu ivqéb

Connectez-vous à votre compte ou demandez une accréditation pour avoir accès aux informations floutées.