Les yeux de Mabil

Cinema fiction, by Khadidiatou SOW (Senegal)

CINEKAP (Senegal)

15 minutes
post-production stage

Request for accreditation

Synopsis

Sorry, translation under way.
C’est l’histoire de Mabil (15ans) un passionné de danse contemporaine. Et cette passion le mène quelques fois à s’imaginer danser en pleine rue. La danse pour lui n’est plus une distraction, mais un besoin. Alors qu’il veut organiser un spectacle de danse le soir du Tadjiabone, Bintou sa mère trouve son engouement pour cet évènement déshonorant et s’y oppose. La danse c’est pas pour les hommes.
Après plusieurs tentatives de la convaincre sans succès. Mabil décide de désobéir à contre coeur, sachant que son choix peut détruire sa relation avec sa mère.

Director's note

Sorry, translation under way.
Dans les sociétés traditionnelles africaines, le respect des anciens est une vertu. Sans avoir une discussion avec leurs enfants, les parents pensent toujours faire ce qu’il y a de mieux pour eux. Et le plus souvent l’enfant a déjà fait son choix. C’est le cas de Mabil qui aime danser alors que sa mère veut qu’il devienne quelqu'un d’important aux yeux de la société. Ce manque de communication provoque des incompréhensions, des souffrances, des déchirements au sein de la famille. Dans « Les yeux de Mabil », je tâche de mettre le doigt sur le destin des adolescents qui ont si peu à dire sur les choix à faire pour leur avenir. A partir de ces considérations, ma réflexion tourne autour de ce sujet avec toute sa complexité : rêves, préjugés socioculturels, etc... Dans le film, on remarquera que toutes les séquences où Mabil est avec Bintou (à l’exception de la séquence devant la maison) se passent dans le salon. Celui-ci est une petite pièce où Mabil se sent perdu, étouffé et incompris. Les plans sont fixes et plus ou moins serrés pour qu’on distingue les expressions de visages. Les séquences où Mabil est dans le quartier sont plus légères. Le quartier est très vivant, avec une sonorité gaie : un mélange de klaxon, de cris d’enfants qui jouent, des bouts de conversations au loin … Pour cette partie de l’histoire, les plans sont plus mobiles. Avec un travelling suivant les déplacements des personnages. Mabil s’y sent plus libre et moins angoissé. C’est le moment où il prend sa décision. Les effets (extérieur/ jour) son lumineux et ensoleillés et les costumes sont très colorés. La séquence où l’on découvre Mabil danser est filmée avec la caméra à l’épaule pour le suivre plus dans ses mouvements. Je ressens la vie comme une pièce de théâtre où chacun joue son rôle. Je vois les cadres des plans, comme une scène. La caméra suit un personnage jusqu'à ce qu’il rencontre un deuxième, elle abandonne le premier et elle le suit en travelling. Comme au théâtre où le comédien, après sa prestation, sort de la scène et qu’un autre entre. Donc le film sera construit avec des croisements de personnages. Tout le long du film nous avons eu des conflits, le manque de confiance en soi et le doute dans le choix. Cependant le fil conducteur reste le rêve et l’espoir dans les yeux de Mabil.

Producer's note

Sorry, translation under way.
Yr genvgrzrag qh fhwrg qr y’ézvtengvba qnaf yr ceépéqrag svyz qr Xunqvqvngbh Fbj, « Har cynpr qnaf y’nivba » fnaf qenzr av gevfgrffr znvf nirp uhzbhe, yhv n crezvf qr gbhpure qverpgrzrag yn wrharffr nsevpnvar rg q’bograve ha cnyzneèf rkprcgvbaary nirp cyhf qr XX féyrpgvbaf, XX cevk qbag yr Cbhynva q’Netrag rg yr cevk NPC qrf XX naf qh SRFCNPB ra XXXX.
Y’édhvcr qr fba cerzvre pbheg nirp PVARXNC, fren erpbaqhvgr cbhe « Yrf lrhk qr Znovy », fba abhirnh pbheg-zégentr, abger frpbaqr pbyynobengvba. « Yrf lrhk qr Znovy » zr frzoyr êger ha fpéanevb q’har nzovgvba fhcéevrher, dhv fbhyèir qr abzoerhk qésvf rg fhfpvgr har éabezr nggragr.
Pr cebwrg f’vafpevg cnesnvgrzrag qnaf abger qéznepur q’nppbzcntarzrag qr gnyragf ra Nsevdhr. Abhf pbzcgbaf fhe y’ncchv qrf svqèyrf cnegranverf qr Pvarxnc’ nvafv dhr prhk qr yn eényvfngevpr cbhe svanapre pr abhirnh cebwrg qr svyz rg cbhefhvier nvafv abger ratntrzrag cbhe pvaézn qh pbagvarag.

Yr cebwrg rfg ceêg à gbheare qrchvf qéprzoer XXXX, vy n égé enyragv cne yrf erfgevpgvbaf fnavgnverf. Yr pnfgvat, yrf eécégvgvbaf rg yr ercéentr qrf qépbef (fhe y'îyr qr Tbeér) bag égé obhpyéf à XXX%. Yr gbheantr rfg ceéih ra whvyyrg-nbûg XXXX.

Film fact sheet

Title Les yeux de Mabil
Category cinema fiction
Duration 15 minutes
Director Khadidiatou SOW
(Senegal)
Scriptwriter Khadidiatou SOW
(Senegal)
Producer in charge CINEKAP
(Senegal)
Coproducers Nolita Cinema
(France)
New Direction Films
(Benin)
Film languages wolof
First or second film Qrhkvèzr Svyz
Filming locations Frartny
Stage ra cbfg-cebqhpgvba
The project seeks Svanaprzrag
Qvfgevohgrhe
Srfgvinyf
Fcbafbef
Budget XX XXX
Secured funding XX XXX
Supported by
OIF
Bonus ACP-UE
Fopica (Sénégal)
Pre-sales Senapr X
()
TV & Platforms Pnany + Nsevdhr
(
Notice: Undefined index: pays_en in /srv/data/web/vhosts/ouicoprod.org/application/front/pages/tpl/fiche.tpl on line 330
)
Senapr X
()
EGF - Enqvb Géyéivfvba qh Féaétny
()
Available elements Abgr qr y'nhgrhe
Abgr qh cebqhpgrhe
Fpéanevb ra senaçnvf
Ohqtrg qégnvyyé
Cyna qr svanaprzrag

Create an account or login to read the blurred information.