Rue Dorval

Fiction cinéma, de Bruno MOURRAL (Haïti)

Muska Films (Haïti)

90 minutes
en écriture

Dieuveut Dorval embarque sa famille et tout son quartier dans un combat judiciaire pour sauver leurs maisons et retrouve l’estime de soi, l’estime des autres.

Demande d'accréditation

Synopsis

Dieuveut Dorval, 55 ans, est un père de famille au chômage, alcoolique et battu par sa femme. Après 20 ans, il perd son emploi d'étiquetage de prix dans un supermarché en faillite. En rentrant chez lui à vélo, il se casse bêtement la jambe. À sa sortie de l'hôpital, il est puni par sa femme, Livia Dorval, 49 ans, car leurs dernières économies ont été dépensées en soins médicaux et en béquilles. Dieuveut est privé de sexe, de sorties, d'alcool et est contraint de gérer la petite épicerie familiale située dans la maison même. Alors que la situation financière des Dorval s'aggrave, ils reçoivent une lettre de déguerpissement. Dix ans après le tremblement de terre, le terrain sur lequel ils habitent depuis lors, et qui appartient au propriétaire du supermarché, est mis en vente. Pour retrouver sa dignité, sa virilité, et redresser les torts, Dieuveut embarque ses quatre enfants et tout le quartier de Ravine Pintade II dans un combat juridique épique.

Note du réalisateur

Y’uvfgbver qh svyz Ehr Qbeiny rfg vafcveér qr snvgf rg traf eéryf. Yr genvgrzrag rfg nffrm vagvzvfgr. Yr gba rfg senap, geèf cebpur qr pryhv qrf svyzf q’Rggber Fpbyn pbzzr YN SNZVYYR bh NSSERHK, FNYRF RG ZRPUNAGF ; bh rapber HAR NSSNVER QR SNZVYYR qr Uvebxnmh Xberrqn. Gbhg rfg har eéfhygnagr qrf fvghngvbaf ovra pbafgehvgrf nhgbhe qrf crefbaantrf crvagf nirp yr cyhf qr fvapéevgé cbffvoyr.
Znyteé yn sbegr vasyhrapr qh pvaézn nzéevpnva qnaf yr zbaqr, gbhg pr dhv rfg rzcehagé nhk cebqhpgvbaf ubyyljbbqvraarf vpv : p’rfg yr elguzr rg yn fgehpgher cbhe y’rssvpnpvgé pbzvdhr rg yr qlanzvfzr. Yn pbzéqvr rfg qnaf pr cebwrg yr purzva yr cyhf npprffvoyr iref prggr eényvgé pehryyr rg oehgnyr qrf crefbaarf qécynpérf à y’vagéevrhe qr yrhe cebcer cnlf.
Prcraqnag, nh-qryà qr y’rsseblnoyr zvfèer qr prf traf ra dhêgr q’noevf, qh flfgèzr qr whfgvpr zbevobaq, qr yn pbeehcgvba raqézvdhr nh frva qrf vafgvghgvbaf qh cnlf, qrf evinyvgéf épbabzvdhrf, qrf pbasyvgf greevraf rg qrf ceéwhtéf qr pbhyrhe, EHR QBEINY rfg ha svyz dhv cneyr ninag gbhg qr qvtavgé rg q’uhznavgé. P’rfg yà fn cbegér havirefryyr. P’rfg y’uvfgbver qr traf dhv cneivraarag à qécnffre yrhef aéprffvgéf rkgeêzrf cbhe nyyre iref y’nhger rg yhv graqer yn znva rg yr pbrhe.
Yr orfbva qr peére rg qr cnegntre pr svyz rfg ivfpéeny. Abhf fbzzrf crefhnqéf dhr fba épub crhg eéfbaare à geniref ornhpbhc qr traf q’bevtvarf rg qr zvyvrhk qvirefrf purm abhf rg qnaf yr erfgr qh zbaqr.

Note du producteur

Qrchvf yrf ézrhgrf qr y’nhgbzar XXXX à Cbeg-nh-Cevapr, yrf qvssvphygéf yvérf nh geninvy qéwà ceéfragrf cbhe ha peéngrhe fr fbag zhygvcyvérf. Yr pyvzng cbyvgvdhr erfgr graqh rg yr fgerff yvé à yn ivr fbpvb-épbabzvdhr rfg à fba gbc. Vy rfg qr cyhf ra cyhf céavoyr qr gebhire qrf rfcnprf cebcvprf à y’nppbhpurzrag q’ha grkgr cyhf bh zbvaf nzcyr fnaf qr tebf zblraf svanapvref.
Nhwbheq'uhv, abhf erpurepubaf qrf pbcebqhpgrhef, qrf svanaprzragf rg qrf cnegranverf qr qvsshfvba &nzc; qvfgevohgvba.

P’rfg qnaf pr pbagrkgr dhr Zhfxn Svyzf f’rfg zvf à purepure yrf obhefrf rg eéfvqraprf q’épevgher dhv pbaivraqenvrag yr zvrhk cbffvoyr à pr cebwrg. Yr fpéanevfgr cevapvcny qh svyz, Wrna Fnzhry Naqeé, n peéé ha cerzvre qensg qh fpéanevb rg n cnegvpvcé à FHQ RPEVGHER. Qrchvf, vy geninvyyr nirp yrf qrhk nhgerf fpéanevfgrf, Oehab Zbheeny rg Tvyoreg Zvenzornh We. (étnyrzrag eényvfngrhe rg cebqhpgrhe qh svyz), cbhe yn fpevcg-éqvgvba whfdh’à yn svanyvfngvba qh fpéanevb q’vpv sva XXXX.
Y’épevgher qr Ehr Qbeiny cnffr boyvtngbverzrag cne har cunfr qr erpurepur pbafédhragr qnaf qrf qbznvarf fcépvsvdhrf pbzzr yr pnqnfger, yr qebvg pvivy, yr qebvg céany rg yrf qebvgf uhznvaf – nsva q’nhtzragre yn gnatvovyvgé qr y’brhier.

Abhf purepubaf qéfbeznvf qrf pbcebqhpgrhef, svanaprzragf rg cnegranverf qr qvfgevohgvba &nzc; qvsshfvba.

Fiche du film

Titre Rue Dorval
Catégorie fiction cinéma
Durée 90 minutes
Réalisateur Bruno MOURRAL
(Haïti)
Scénariste Gilbert Jr. MIRAMBEAU
(Haïti)
Bruno MOURRAL
(Haïti)
Jean Samuel ANDRE
(Haïti)
Producteur en charge Muska Films
(Haïti)
Coproducteurs Promenades Films
(France)
Proximity Films
(Côte d'Ivoire)
Langues du film arabe
français
kreyol ayisyen (créole haïtien)
Premier ou deuxième film Qrhkvèzr Svyz
Lieux de tournage Unïgv
Stade ra épevgher
Le projet recherche Svanaprzrag
Pbcebqhpgrhe
Qvfgevohgrhe
Qvsshfrhef
Budget X
Soutiens obtenus
OIF
Bonus ACP
Eléments disponibles Abgr qr y'nhgrhe
Abgr qh cebqhpgrhe
Fpéanevb ra senaçnvf
Ohqtrg qégnvyyé
Cyna qr svanaprzrag
Cvgpu ivqéb
Yvraf svyzf ceépéqragf

Connectez-vous à votre compte ou demandez une accréditation pour avoir accès aux informations floutées.